Qu’est-ce qu’un horizon de placement ?

0
433
horizon de placement

L’optimisation de la gestion de votre portefeuille repose d’une part sur vos rapports au risque et d’autre part sur l’horizon de placement. Ce dernier est un concept capital dans toute stratégie d’investissement. Mais de quoi s’agit-il ? Sans plus tarder, découvrez-le dans la suite de ce guide !

L’horizon de placement  : de quoi s’agit-il ?

L’horizon de placement, encore appelé horizon d’investissement, désigne la durée pendant laquelle vous détenez un placement avant de le liquider. Que ce soit pour récupérer votre investissement ou pour respecter les obligations pour lesquelles ce dernier a été effectué. Autrement dit, c’est la date d’échéance de votre projet d’épargne.

On distingue trois principaux horizons de placement à savoir :

  • L’horizon d’investissement à court terme (0 à 3 ans) ;
  • L’horizon d’investissement à moyen terme (3 à 8 ans) ;
  • L’horizon d’investissement à long terme (plus de 8 ans).

L’horizon de placement, en amont de tout investissement

L’horizon d’investissement est une notion fondamentale que tout investisseur doit prendre en compte.  En effet, il détermine le type de placement ou d’épargne auquel vous pouvez souscrire. Ainsi, certains investissements sont plus recommandés que d’autres selon votre horizon d’investissement (court, moyen ou long terme). D’une façon générale, les risques sont proportionnels à l’horizon de placement choisi. Plus celui-ci est grand, plus ils sont élevés. Mais en contrepartie, vous bénéficiez également de rendements plus intéressants. 

Le court terme

L’horizon de placement à court terme est conseillé pour les projets qui peuvent rapidement se réaliser. Dans ces cas, la disponibilité immédiate et la sécurité des placements sont les critères les plus recherchés. On préférera alors les formules sans risques comme les SICAV et fonds monétaires, les livrets d’épargne, les comptes à terme ou plus généralement tout support qui offre des garanties fiables sur la durée.

Toutefois, un rendement assez faible est le prix à payer pour la disponibilité et la sécurité de ces produits d’épargne. Ce dernier est en effet à peine supérieur à l’inflation.

Le moyen terme

Un horizon de placement moyen terme vous expose davantage aux risques financiers. En effet, il est possible d’assister à une baisse du marché sans que ce dernier ait eu le temps de se redresser complètement sur une telle période. Cela s’est par exemple produit lors de la crise financière de 2001.

Dans ces conditions, le choix du produit d’épargne le plus adapté pour limiter les risques n’est pas toujours aisé. Il est alors préférable de diversifier vos placements. Ainsi, vous pourrez réaliser de meilleures performances qu’à court terme sans pour autant mettre votre capital en péril. Cependant, retenez bien qu’en retour, votre épargne sera moins disponible.

À moyen terme, je vous recommande d’investir sur des produits aussi diversifiés que l’assurance-vie, les obligations et Sicav d’obligation, les plans d’épargne logement…

Le long terme

Un horizon de placement long terme s’adresse principalement aux personnes qui peuvent prendre des risques financiers plus importants en vue de réaliser des performances parfois exceptionnelles. Dans ce contexte, vous faites du temps votre meilleur atout.

Vous pouvez investir sur les marchés qui sont historiquement reconnus pour leur grande volatilité mais qui finissent toujours par se redresser. C’est notamment le cas du marché des actions. Ce dernier fait partie des plus rentables et est très plébiscité pour les investissements à long terme,. Toutefois, n’oubliez jamais que rentabilité et risque sont indissociables. N’investissez alors que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

Quels facteurs influencent le choix d’un horizon d’investissement ?

Entre âge, objectifs d’investissement ou patrimoine, de multiples facteurs peuvent influencer le choix de l’horizon de placement.

L’âge

Ce facteur conditionne généralement le niveau du patrimoine et les revenus. Ce sont deux facteurs qui entrent en ligne de compte dans le choix de votre horizon d’investissement. Ainsi, un jeune aura généralement un horizon plus long qu’un vieux.

Le patrimoine

La taille de votre patrimoine influence de facto le choix de vos horizons de placement. Ainsi, vous pouvez par exemple vous permettre d’avoir un horizon d’investissement plus long avec un patrimoine assez fourni. En effet, vous n’avez pas besoin d’une épargne de précaution. Ce qui vous permet de prendre des risques financiers conséquents. Par contre, vaut mieux éviter les placements risqués au profit des formules sans risques avec un patrimoine limité.

Les objectifs d’investissement

Vos objectifs d’investissement influencent grandement vos horizons de placement. Ainsi, supposons que vous épargnez pour faire l’acquisition de votre logement, pour constituer un revenu décent pour votre retraite ou pour financer les études de vos enfants. Dans ces cas, il est préférable d’éviter les placements à risque qui pourraient vous empêcher d’atteindre vos objectifs.

Votre tempérament d’investisseur

Chaque investisseur a un rapport particulier au risque. Connaître le sien est impératif pour prendre de meilleures décisions d’investissement. Certains affichent un profil prudent. D’autres par contre ont une grande appétence pour le risque. Si voir votre capital chuter par exemple de 15 % vous est insupportable, il est préférable de vous tourner vers des produits moins risqués comme l’assurance-vie.

En définitive, l’horizon de placement est une notion fondamentale. Il indique la date d’échéance de votre investissement. Tenez-en compte de concert avec votre rapport avec la prise de risque pour optimiser vos projets d’épargne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here