Qu’est-ce qu’un fonds indiciel ?

0
680
qu'est ce qu'un fonds indiciel

Ces derniers temps, vous avez sûrement dû entendre parler des fonds indiciels encore appelés mutual fund. Ces supports financiers permettent d’investir passivement dans une infinité d’indices ou d’obligations de votre choix. Raison pour laquelle ils sont très plébiscités auprès des investisseurs. De quoi s’agit-il ? Comment y investir ? Sont-ils différents des fameux ETF ?

Sans plus tarder, je vous explique tout ce qu’il faut à propos de ces fonds passifs.

Qu’est-ce qu’un fonds indiciel ?

Les fonds indiciels sont des fonds de placements dont l’objectif est de répliquer fidèlement l’évolution ou le rendement d’un indice boursier (général ou sectoriel) comme le S&P 500 sans toutefois le dépasser. Ainsi, un fond indiciel CAC 40 (principal indice boursier en France) par exemple s’attellera à reproduire année après année, les performances de cet indice.

Ces fonds ont été inventés par John Bogle. Quant au premier fonds, il a été créé en 1975. Un tel investissement vous permet de profiter de la performance d’un indice lors d’une tendance haussière. Toutefois, vous êtes également exposé à un risque de perte de votre capital lorsque les valeurs indiciaires reculent.

Un investissement dans un fonds indiciel est considéré comme une gestion passive. Ce qui n’est pas le cas des fonds traditionnels qui impliquent une gestion active du portefeuille financier. En effet, les gestionnaires sélectionnent généralement par conviction les produits, les titres ou secteurs dans lesquels ils souhaitent investir dans un fonds commun de placement par exemple.

Quels sont les différents types de fonds indiciels ?

Ces fonds se basent sur diverses méthodes de réplication pour reproduire fidèlement les rendements de l’indice qu’ils « traquent ». En tant qu’investisseur, je vous conseille de les connaître. Ces méthodes permettent de définir deux grands types de fonds : les fonds à réplication physique ou directe et les fonds à réplication synthétique ou indirecte.

Les fonds à réplication physique

Les fonds indiciels à réplication physique nécessitent la détention de la totalité des actions de l’indice dont ils cherchent à reproduire les performances. Dans ce cas, le gestionnaire se contente d’acheter les actifs qui composent l’indice sous-jacent. Cette méthode est plus intuitive et bien moins complexe que la réplication indirecte.

Les fonds à réplication synthétique

La réplication synthétique peut selon le cas faire appel à des actifs qui n’ont aucune corrélation avec l’indice de référence. Ce qui est à l’opposé de la réplication physique qui se contente d’utiliser les titres de l’indice sous-jacent,  Plus concrètement, un fonds synthétique sur des actions peut contenir des matières premières par exemple. La réplication de la performance de l’indice dans ce cas est souvent obtenue grâce à un swap. Ce dernier est une opération effectuée par un autre acteur financier moyennant une certaine rétribution.

Quelles sont les différentes catégories ?

Les fonds indiciels peuvent être également classés en différentes catégories. Il s’agit entre autres des :

  • Fonds sur indices de marché qui reproduisent les performances des principaux indices ;
  • Fonds sur indices de matières premières ;
  • Fonds à effet de levier qui reproduisent l’évolution des indices en appliquant un effet de levier ;
  • Fonds sectoriels qui contiennent exclusivement des actions d’entreprise d’un secteur particulier (énergie, métaux, produits agricoles…)

Comment investir dans un fonds indiciel ?

Pour investir dans un fonds, vous pouvez vous orienter vers votre banque ou vers un courtier en ligne. Je ne vous recommande pas particulièrement la première option. En effet, les frais de transaction pratiqués par les banques sont souvent élevés. Par contre, vous profitez de frais extrêmement bas en optant pour un courtier en ligne. Toutefois, tous les courtiers ne vous offrent pas l’opportunité d’investir dans un fonds indiciel. Assurez-vous alors en amont que celui choisi propose ce service avant de souscrire.

Vous pouvez finalement sélectionner les fonds sur lesquels vous souhaitez investir dès que vous avez choisi votre courtier. Si la tâche vous semble ardue, je vous recommande de faire appel à un conseiller en investissement financier.

Par ailleurs, retenez qu’il est possible d’investir dans un fonds indiciel avec les différentes enveloppes fiscales disponibles en France. Il s’agit notamment du PEA, des comptes titres ou même de l’assurance-vie. Cette dernière est celle qu’il faudra le plus souvent privilégier notamment en raison de sa fiscalité avantageuse et de sa grande souplesse. Le PEA est également une alternative très intéressante si tant est que vous consentiez à immobiliser votre épargne pendant au moins 5 ans. 

Fonds indiciels et ETF, quelles différences ?

Les ETF (exchange trades funds) également appelés trackers à l’instar des fonds permettent de reproduire les performances d’un indice. S’ils sont identiques aux yeux du profane, une subtile nuance existe quand même entre ces deux véhicules financiers. En effet, un ETF est coté en bourse contrairement à un fonds indiciel. De ce fait, il peut être acheté ou vendu en temps réel pendant les heures d’ouverture de la bourse.

En ce qui concerne lesdits fonds, ils ne sont valorisés qu’à la clôture d’une journée boursière. Autrement dit, leur prix n’est fixé qu’à la fermeture des marchés boursiers. De plus, celle-ci peut connaître de grandes variations selon votre prestataire. En général, la  clôture a lieu entre 12 h et 16 h.     

En définitive, les fonds indiciels sont des véhicules financiers qui vous permettent de reproduire les performances d’un indice. Ils ont le vent en poupe actuellement en raison de leurs frais imbattables, de leur performance supérieure à celle des fonds communs de placement et de leurs risques limités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here