8 conseils pour créer de meilleurs systèmes de trading

système de trading

J’ai eu une longue phase durant laquelle je me suis attaché au « system trading. » C’est à dire créer des stratégies de trading automatisées puis utiliser un outil pour analyser les signaux et appliquer automatiquement ou non lesdites stratégies. Je pense que c’était à l’époque de ma découverte du formidable outil qu’est ProRealTime.

J’ai mis beaucoup de temps à devenir efficace dans cette discipline. Aujourd’hui ce n’est plus vraiment ma façon d’investir ni le quotidien de trader que je recherche cependant je pense que je peux donner quelques conseils à celles et ceux qui seraient intéressés par ces méthodologie de trading et voudraient s’y essayer.

1. Posez de bonnes fondations

Difficile de commencer par autre chose que ces quelques étapes clés:

  • Choisir la bonne plateforme (aujourd’hui les deux leaders me semblent clairement être metatrader et prorealtime).
  • Prendre des samples suffisamment important de data pour qu’ils soient parlant.
  • Sélectionner de bonnes sources de data. Ne pas hésiter à en prendre deux ou plus quitte à ce que cela devienne un coût important juste pour les comparer et valider que vous basez bien toutes vos analyses et backtests sur des sources de datas sûres à 100% (ça n’a pas de prix).

Sans cela aucune chance de devenir bon en system trading. D’ailleurs il s’agit sans doute d’un sujet que je traiterais peut être dans un autre billet. En effet je pense qu’il mériterait d’être creusé.

2. Soyez rigoureux et organisé

Pour mettre au point de bons systèmes de trading il faut une gestion impeccable de vos tâches au quotidien. Votre système de fichiers doit être impeccable.  Plus vous serez organisé plus vous serez rapide. J’ai passé des heures à laisser traîner ce genre d’aspect.

Progressivement on a tellement de sources de data et de fichiers que c’est la jungle. Mais croyez-moi, prendre quelques jours pour remettre son système de tri et d’archivage à plat est clairement un moyen de devenir un meilleur trader.

Croyez-moi, on y arrive vite…

Mon conseil le plus important à ce sujet : Mettez au point une nomenclature pour vos fichiers afin de les trier rapidement et de pouvoir vite les retrouver ou savoir de quoi il s’agit. Notez notamment la version et la date. Cela vous permettra de ne pas vous retrouver perdu dans un océan d’idées de stratégie d’investissement.

3. Créez une routine

On peut penser que la routine tue l’intellect ou bien empêche la créativité mais ce n’est pas complètement vrai. Quand je me suis finalement décidé à créer une routine efficiente j’ai réalisé que le matin je perdais un temps crucial sur des tâches qui au final ne servaient à rien. Ce temps et cette efficacité gagnée se sont clairement ressentie sur mes performances annuelles.

De mon côté j’avais une routine de quarante minutes. Je commençais par une séance de méditation pour être sûr d’être concentré durant la matinée. (J’utilise pour cela l’excellente application de Petit Bambou) Ensuite je mes à jour ma base de données, je lance un scan de nouveaux signaux et je les envoyais avant l’ouverture du marché sur mon tool pour passer mes ordres.

Je me suis aussi fixé un délais limite lorsqu’il s’agit de créer de nouvelles stratégie d’investissement. (et c’est très important!) En effet il m’arrivait de passer 4 à 5h pour me rendre compte qu’au final mes « créations » tournaient en boucle et ne servaient à rien. Les américains appellent ça la « backtesting spyral ». A trop vouloir optimiser on fini par tourner en rond et à parcourir une sorte de boucle infinie.

Ma routine ainsi que les règles mises en place me permettent de créer des stratégies bien plus efficaces, de faire moins d’erreurs et d’être plus productif sur ma journée.

4. Soyez attentifs à la courbe d’équité

Je consulte de nombreuses recherches d’économistes et blog de traders qui présentent des statistiques ou stratégies de trading. J’ai réalisé deux choses avec le temps: d’une part il faut toujours s’interroger sur l’absence d’une telle courbe (et généralement ce n’est pas bon signe lorsque la courbe d’équité n’apparaît nulle part) et d’autre part il faut toujours analyser cette courbe lorsqu’elle est présente.

Cette fameuse « equity curve » doit présenter le timing pour le retour attendu sur investissement. De mon côté aujourd’hui par exemple j’ai tendance à fuir toutes les stratégies qui proposent des résultats sur le lancement de la période de test. Pour moi il ne s’agira jamais d’une stratégie gagnante quoi que puisse vous indiquer le ratio de sharpe. C’est un réflexe qui a clairement été gagnant pour moi sur du long terme.

5. Ne tomber pas dans l’excès de KPI

Il est important de ne mesurer et de ne suivre que ce dont vous vous servez réellement dans vos analyses. Créer des dashboards trop complexe peut être très chronophage. L’idée n’est pas de ne plus mettre à jour de dashboard car le suivi fait parti des plus importantes tâches pour un trader.

kpi dashboard
Parfois trop d’informations peu devenir nocif.

Vous devez constamment challenger votre process de mise à jour (puis-je automatiser cette tâche) ainsi que la data que vous actualisez (quand m’en suis-je servi la dernière fois?)

 6. Attention à la hype des nouvelles technologies

Des outils et méthodologies sortent tous les jours. Je pense notamment en ce moment à la folie du machine learning (même si je suis convaincu qu’à terme cela portera de réelles avancées dans notre domaine du trading, ou alors on sera remplacés par des machines mais c’est un autre débat) Si j’ai appris une chose notamment en observant de bons traders mais aussi par la littérature sur les plus grands CEO de notre époque, c’est qu’ils ont une tendance à attendre d’avoir une preuve de fonctionnement avant d’adopter les nouvelles technologies.

Evidemment il ne faut pas être dernier dans le train mais se ruer sur un nouvel outil qui vous demandera énormément de temps et/ou d’argent ne doit jamais être pris à la légère. Faite toujours un ratio entre l’investissement demandé et le revenu attendu.

7. Avoir une marge d’erreur

C’est un conseil qui va souvent se révéler frustrant. En effet quand on passe des heures à étudier des stratégies puis à en mettre une au point qui semble fonctionner, on a pas envie de casser sa simulation. Seulement voilà, quand on confronte sa stratégie au marché, il arrive d’avoir des surprises. (ça arrive souvent d’ailleurs sinon je vous écrirais du pont de mon yacht et pas de la terrasse de mon appartement :))

Tout ça pour dire qu’il est intéressant d’intégrer dans tous vos modèles des marges d’erreurs. Cela vous permettra de créer des stratégies d’investissement bien plus robustes.

8. Faites simple

“La simplicité est la sophistication suprême.” Ce n’est pas moi qui le dit mais Leonard de Vinci. Plus on devient à l’aise, plus on progresse et plus on a envie d’ajouter des paramètres à ses simulations. Cependant plus il y a de paramètres et plus les chances de voir sa stratégie explosée au lancement. D’expérience j’ai vite compris que revenir à des systèmes simples mais robustes était la meilleure façon de faire des gains sur du long terme.

Plus vous ajoutez de règles à un système de trading et plus il est compliqué de vérifier qu’il ne sort pas des résultats aléatoires. Sur des systèmes avec plus de 5 règles il faut des samples gigantesques pour en prouver l’efficacité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *